Stratégie scientifique

Le Réseau Québec maritime (RQM), créé sous l’impulsion de la première stratégie maritime du gouvernement du Québec en 2016, a le mandat de fédérer et d’animer les forces vives en recherche et en innovation dans les différents domaines liés au secteur maritime.

La stratégie scientifique du RQM s’articule autour de cinq grandes thématiques :

  1. la santé des écosystèmes;
  2. la santé des communautés humaines;
  3. la surveillance, sûreté et sécurité maritime;
  4. le transport maritime durable et intelligent; et
  5. les ressources, énergies marines et santé économique des activités maritimes.

En lien avec ces thématiques de recherche, le RQM vise à promouvoir une recherche intersectorielle et multi-institutionnelle ainsi qu’à arrimer de manière efficace et cohérente la recherche aux besoins des différentes organisations maritimes du Québec.

SANTÉ DES ÉCOSYSTÈMES

Documenter les caractéristiques biotiques et abiotiques, déterminer le fonctionnement, la vulnérabilité et la nature des interactions entre les éléments des systèmes socio-écologiques, et suivre dans le temps leur dynamique et leur évolution, permettra notamment de mieux comprendre les services rendus par ces écosystèmes aux populations humaines et d’éclairer la prise de décision dans une optique de développement durable.

SANTÉ DES COMMUNAUTÉS HUMAINES

Le développement maritime durable est possible seulement si les questions de gouvernance, de cohésion sociale, de participation, d’éthique, et d’équité sociale, territoriale et intergénérationnelle, sont considérées dans les mécanismes de prise de décision et dans l’élaboration des politiques publiques. Ces questions doivent être abordées pour veiller aux conditions de vie et au bien-être des communautés humaines affectées par le développement maritime du Québec.

SURVEILLANCE, SÛRETÉ ET SÉCURITÉ MARITIME

Le territoire maritime québécois est soumis à des conditions particulièrement difficiles, qui imposent l’adoption de méthodes, de cadres et de pratiques particulièrement efficaces d’identification, d’évaluation, de suivi et de prévention des facteurs de risques par une multitude d’acteurs et de parties prenantes. Cette thématique couvre des enjeux aussi divers que la santé et la sécurité des personnes, la protection de l’environnement, la surveillance des installations et des infrastructures maritimes, et ce, pour l’ensemble des activités maritimes telles que la navigation, l’exploitation des ressources et le tourisme.

TRANSPORT MARITIME DURABLE ET INTELLIGENT

Le flux important de navires, tant commerciaux que touristiques ou de pêche, amène le Québec à mettre en œuvre des politiques et des solutions technologiques et opérationnelles lui permettant d’assurer le développement durable et intelligent de ces activités économiques d’importance, tout en minimisant les risques et les effets sur l’environnement. Ce thème de recherche concerne tout autant le développement de nouvelles technologies maritimes que l’analyse et l’amélioration de processus et de procédés existants, dont les réseaux logistiques du transport maritime et l’organisation des systèmes portuaires.

RESSOURCES, ÉNERGIES MARINES ET SANTÉ DU SECTEUR ÉCONOMIQUE MARITIME

Le développement du Québec passe entre autres par sa capacité à exploiter durablement et efficacement le potentiel du système Saint-Laurent, qu’il s’agisse de ressources énergétiques, halieutiques ou sous-marines utilisables pour le bien de la santé humaine, ou plus globalement le milieu maritime lui-même comme vecteur de développement économique (transport maritime, croisières, etc.). La révision des façons de faire actuelles, le développement de nouveaux processus, approches et procédés, ou encore l’exploration de nouvelles ressources maritimes jusqu’alors non considérées font partie de cette thématique de recherche.

Élaboré pour la première fois en 2017, ce cadre scientifique se veut évolutif et fédérateur. Un processus de consultation scientifique est en place afin d’identifier les enjeux maritimes prioritaires et d’actualiser la stratégie scientifique afin de mieux répondre aux besoins du milieu.