Temps-navire

Tous les navires de recherche québécois sont admissibles au programme. Consultez préalablement l’organisation propriétaire ou gestionnaire du navire pour obtenir des informations techniques.

Voici les navires communément utilisés :

  • le Coriolis II, navire de recherche de l’Université du Québec à Rimouski (UQAR)
  • le Lampsilis, navire de recherche de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR)
  • le -J.-Saucier, navire de recherche du Centre interdisciplinaire de développement en cartographie des océans (CIDCO)
  • le Louis-Edmond Hamelin, navire de recherche du Centre d’étude nordique de l’Université Laval
  • le Macoma, navette de recherche de l’Institut des sciences de la mer de l’Université du Québec à Rimouski (ISMER-UQAR)
  • d’autres petits navires de recherche, sur demande (ex. : le Mytilus de Merinov)

Il existe deux types de financement de temps-navire :

  • du temps-navire en complément d’un projet de recherche financé par l’appel à projets Odyssée Saint-Laurent
  • du temps-navire pour un projet de recherche se déroulant sur une portion du Saint-Laurent.

Projets temps-navire financés

Missions hivernales

Depuis 2018, L’équipe du programme de recherche Odyssée Saint-Laurent s’associe annuellement avec la garde côtière canadienne et Amundsen Science pour mobiliser la communauté scientifique québécoise et organiser une mission opportuniste sur le fleuve en hiver. Alors que le navire de la garde côtière canadienne Amundsen réalise ses opérations de déglaçage et d’escorte sur le fleuve gelé, les scientifiques profitent de courtes occasions pour déployer leurs équipements. Véritable défi logistique, cette mission permet à de nombreux scientifiques d’accéder pour les premières fois au Saint-Laurent en hiver, de combler des séries temporelles d’analyses et de faire des découvertes essentielles pour le développement des connaissances de notre environnement.

Quelques documents relatant les missions hivernales :

Missions estivales

Depuis 2019, l’équipe du programme de recherche Odyssée Saint-Laurent collabore avec Reformar et les organismes propriétaires des navires de recherche Lampsilis et Coriolis II pour réaliser des missions océanographiques permettant aux scientifiques d’analyser le fleuve Saint-Laurent de Montréal jusqu’aux îles de la Madeleine. Certains étés, c’est pendant près de 45 jours que ces navires sillonnent le fleuve avec des équipes multidisciplinaires pour améliorer nos connaissances et former la relève scientifique.

Quelques documents relatant les missions estivales :

Cartes